Les bois des guitares LàG : Asie / France, les différences...

Ce forum réunit tous les sujets incontournables pour ce qui concerne les guitares Lâg. Il est à la fois la meilleure porte d'entrée pour tout nouvel arrivant, et un point de rencontre des habitués...
Avatar de l’utilisateur
micky
Messages : 506
Enregistré le : mar. 21 août 2007 12:26
Localisation : Nantes

Messagepar micky » mar. 6 déc. 2011 17:57

En revanche perso je trouve un avantage ergonomique au manche collé, surtout la version LAG. Entre mon ex Jet et mes Roxannes, je préfère les Roxannes sans hésitation possible ;)
Rock n Roll :cool:

s9rStef
Messages : 584
Enregistré le : mar. 24 mars 2009 01:07

Messagepar s9rStef » mar. 6 déc. 2011 20:24

Merci Michel. Mais je me rends compte que j'ai été peu précis : je faisais référence à un corps d'une seule pièce, et/ou un manche d'une seule pièce. Et pour les assemblage de bois? Par exemple un corps composé de plusieurs couches d'essence de bois différentes?
Roxanne Classic 2001
Roxanne Vintage 2000
Roxane Prestige RP2000 2005
http://www.youtube.com/user/MultiFets

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » jeu. 8 déc. 2011 08:38

s9rStef a écrit :Merci Michel. Mais je me rends compte que j'ai été peu précis : je faisais référence à un corps d'une seule pièce, et/ou un manche d'une seule pièce. Et pour les assemblage de bois? Par exemple un corps composé de plusieurs couches d'essence de bois différentes?


Oui dans ce cas c'est différent...! Effectivement, et surtout sur un corps, l'association de 2 bois est très intéressante car elle permet un certain équilibre dans les couleurs sonores. En effet, un corps Acajou est connu pour ses bas-médiums, sa chaleur et son moelleux naturels, sa rondeur etc, mais in manquera toujour cette petite pointe de précision, d'acidité et de dynamique qu'apporte une table en Érable massif lorsqu'ils sont associés. C'est le cas dans la construction de nos modèles Custom Bédarieux CB50 ou anciennement 3000. Mais ces assemblages ont aussi leurs limites dans certains cas très précis, un bon exemple : les micros de type "P90" ou "Phat Cat" (de chez S. Duncan) supportent mal l'acidité de l'Érable, car étant eux même un peu "aigres" ils ne s'expriment à 100% dans leur profondeur que sur une construction tout Acajou...! Et là ils deviennent énrmes...!!!
Par contre de bons et fidèles single coils genre SSL1 ou SSL5 de S. Duncan, ou des Virtual Vintage de Diarzio, préfèreront un bon Aulne ou un Basswood ou un Swamp Ash pour faire passer tour le crystallin et le clean qui les rend magiques... Bien sûr, en ce qui concerne les humbuckers hyper-puissants de type Evolution, Super Distortion ou autre gros sons metalleux, l'influence du bois est un peu réduite car le niveau de sortie est tel qu'il atténue les nuances du (ou des) bois, mais évidémment tout est là, à notre disposition, près de nos oreilles, pour nous faire découvrir le SON que l'on recherche. Il faut justement ouvrir bien grand nos oreilles et laisser "parler" nos doigts pour déceler toutes les incroyables subtilités qu'offre une guitare électrique dans son ensemble qui n'est fait que de métissage... ;)
Quant aux manches et aux corps en lamelles longitudinales, je ne suis pas un grand fan de cet effet "Gordini", très à la mode dans les années 80 chez Alembic, Ibanez et autres marques.
J'aime la simplicité et l'authenticité de 2 simples bouts de bois qui se parlent, qui partagent, qui échangent, qui se comprennent et nous font rêver que nous sommes tous des guitaristes exceptionnels... :)
Bonne journée,
Michel Lâg
:cool:

s9rStef
Messages : 584
Enregistré le : mar. 24 mars 2009 01:07

Messagepar s9rStef » jeu. 8 déc. 2011 09:50

Merci pour ces précisions. C'est drôle, je pensais aussi à Alembic en faisant ma question.
Roxanne Classic 2001

Roxanne Vintage 2000

Roxane Prestige RP2000 2005

http://www.youtube.com/user/MultiFets

Avatar de l’utilisateur
activator
Modérateur
Modérateur
Messages : 4580
Enregistré le : lun. 5 févr. 2007 19:48
Localisation : Normandie

Messagepar activator » sam. 17 déc. 2011 14:47

Michel, pourrais tu nous expliquer comme tu le fais si bien, ce que Christian Laborde nous racontait au sujet des fibres molles et dures du bois sur une acoustique ? ;)
Roxanne's power
JFGTRX
Big Imperator
Dreadnought Spain
Parlor summer

It's only Rox n' roll ... ;)

Avatar de l’utilisateur
F90
Modérateur
Modérateur
Messages : 4566
Enregistré le : lun. 10 déc. 2007 15:37
Localisation : Dans le Layon

Messagepar F90 » sam. 17 déc. 2011 17:33

activator a écrit :Michel, pourrais tu nous expliquer comme tu le fais si bien, ce que Christian Laborde nous racontait au sujet des fibres molles et dures du bois sur une acoustique ? ;)
Cela concernait essentiellement l'épicea, si mes souvenirs sont bons...
ESTIVIA 200 DCE
THE BEAST Custom 1997
ROXANNE Vintage 2000
SPITFIRE CL1
THE BEAST Thinline 1997

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » mar. 20 déc. 2011 09:12

F90 a écrit :Cela concernait essentiellement l'épicea, si mes souvenirs sont bons...


Oui c'est important cette notion là...
L'acroissement annuel d'un arbre se matérialise par ce que l'on appelle les "cernes", ces cercles concentriques que l'on voit dans le bois lorsqu'on coupe une branche ou un tronc comme des rondelles de saucisson... Mais, pour un instrument de musique, lorsque l'on taille le bois en long et d'autant plus "sur quartier", c'est à dire avec le sens du fil du bois vertical comme sur une table d'harmonie acoustique, le bois (surtout chez les résineux ou équivalents) paraît fait de longues fibres très droites et très serrées, s'il est de bonne qualité et parfaitement taillé. En fait, c'est là que vous apercevez ces fibres "molles" et "dures", la partie molle étant plus claire et la partie plus dure étant plus sombre. Cette différence de densité entre elles, due au bois d'été et au bois d'hiver, donne cette souplesse au matériau qui lui permet de respirer, de vibrer et de propulser le son de telle ou telle façon et surtout de donner le "timbre" à la guitare. C'est pour cela qu'avec le temps, si la guitare est convenablement stockée au niveau température et hygrométrie, (et si elle est jouée régulièrement pour la faire vibrer) ces fibres évoluent, se resserrent, se densifient, surtout les fibres tendres. Et ceci évolue en permanence avec le temps, comme sur un violon ou tout autre instrument avec une table du même type... Par contre le Red Cédar (Cèdre) a moins de différence entre les 2 fibres, donc son évolution moins conséquente. C'est aussi pour cela qu'une guitare avec une table en Cèdre paraît "familière" et "douce" dès le début, alors qu'une table en Épicéa va demander plusieurs années avant d'exprimer toute sa sensibilité et sa finesse...
Prochain épisode...? ;)
Miche Lâg
:cool:

Avatar de l’utilisateur
F90
Modérateur
Modérateur
Messages : 4566
Enregistré le : lun. 10 déc. 2007 15:37
Localisation : Dans le Layon

Messagepar F90 » mar. 20 déc. 2011 09:53

Michel Lâg a écrit :Prochain épisode...? ;)
Tout de suite maintenant ;) Dans un post tout récent ici, il est question d'une table en loupe de thuya... Quid de l'utilisation de cette essence ? merci !
ESTIVIA 200 DCE
THE BEAST Custom 1997
ROXANNE Vintage 2000
SPITFIRE CL1
THE BEAST Thinline 1997

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » mar. 20 déc. 2011 10:44

F90 a écrit :Tout de suite maintenant ;) Dans un post tout récent ici, il est question d'une table en loupe de thuya... Quid de l'utilisation de cette essence ? merci !


La Loupe de Thuya n'est pas fréquemment utilisée en guitare, c'est un bois vraiment pas facile à traiter, il est TRÈS gras, donc il faut donc "l'isoler" parfaitement pour éviter les problèmes de non-adhérence les vernis successifs. J'avais acheté une toute petite série de tables et ça m'avait donné envie de les utiliser, et je n'en ai plus, voili voila... Par contre il me reste quelques blocs massifs en Loupe d'Amboine, c'est sublime, c'est un peu comme le Thuya, plus concentré au niveau des motifs et un peu plus "orangé". Je garde ça pour un Custom Halloween...!!! lol:D

Avatar de l’utilisateur
F90
Modérateur
Modérateur
Messages : 4566
Enregistré le : lun. 10 déc. 2007 15:37
Localisation : Dans le Layon

Messagepar F90 » mar. 20 déc. 2011 11:13

Michel Lâg a écrit :Je garde ça pour un Custom Halloween...!!! lol:D
Donc forcément une hollow-body avec les emplacements pour les bougies inside :D lol
ESTIVIA 200 DCE
THE BEAST Custom 1997
ROXANNE Vintage 2000
SPITFIRE CL1
THE BEAST Thinline 1997

Avatar de l’utilisateur
SandyMoonlight
Messages : 90
Enregistré le : mar. 5 janv. 2010 16:38
Localisation : Région parisienne

Messagepar SandyMoonlight » mer. 21 déc. 2011 11:38

Michel Lâg a écrit :Quand le vénérable Léo a inventé ses guitares de légende [...] il a donc tout d'abord cherché les matériaux les plus adatés au niveau sonore et acoustique pour faire de bons instruments, mais qui surtout étaient accessibles facilement et industriellement sur son territoire, aulne, frène, érable de Canada etc...

Bonjour Michel, petit question naive... Pourquoi n'utilise t-on pas de bois européens ? Il n'y a pas (plus?) de tradition de production de bois de qualité pour la lutherie dans nos régions ? Ou est-ce que ce sont les essences qui ne sont pas adaptées ?
Présence standard
Force 5
L69000ROSS
Roxanne vintage

Avatar de l’utilisateur
SandyMoonlight
Messages : 90
Enregistré le : mar. 5 janv. 2010 16:38
Localisation : Région parisienne

Messagepar SandyMoonlight » mer. 21 déc. 2011 11:52

Michel Lâg a écrit :je ne parle pas de manche traversant ca je ne suis pas trop fan, sauf pour les basses éventuellement

Justement, parlons-en :p (désolé, je déterre, ça date de quelques jours).

Est-ce que le manche traversant apporte réellement quelque chose ? (un meilleur sustain?). Ou est-ce que cela tient plus de la légende urbaine qu'autre chose ?

Il me semble que vous ne l'avez utilisé que pour la Force ? Et encore, j'ai vu ce qui semble être des prototypes, avec un manche vissé mais s'insérant profondément dans le corps... Ca a un avantage par rapport à un manche vissé standard ?
Présence standard
Force 5
L69000ROSS
Roxanne vintage

Avatar de l’utilisateur
micky
Messages : 506
Enregistré le : mar. 21 août 2007 12:26
Localisation : Nantes

Messagepar micky » mer. 21 déc. 2011 14:14

Michel,

J'ai une question concernant les bois utilisés pour les tables des guitares électriques.

Est ce que les érables pommelés, bouclés ou spalt (je sais pas comment ça se traduit en langue de molière...) ont un réel intérêt acoustique ou est ce purement esthétique?

Perso, j'ai une préférence pour les tables en érable "basique" (genre 2 morceau bien centrés sans défaut), la table sculpté et la finition faisant le reste de la mise en valeur.
Rock n Roll :cool:

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » jeu. 22 déc. 2011 08:28

SandyMoonlight a écrit :Bonjour Michel, petit question naive... Pourquoi n'utilise t-on pas de bois européens ? Il n'y a pas (plus?) de tradition de production de bois de qualité pour la lutherie dans nos régions ? Ou est-ce que ce sont les essences qui ne sont pas adaptées ?


Bonjour, cette question n'est pas du tout naive mais très intéressante... :)
En fait, les essences de bois que je citais peuvent effectivement se trouver en Europe et même en France, bien sûr. Par contre, si l'on prend l'exemple de l'aulne ou du tilleul, et même de l'érable, les arbres sont bien plus petits, plus capricieux dans leur croissance, c'est à dire avec des largeurs bien inférieures, beaucoup de noeuds etc... donc difficiles à gérer en termes de débit. Je me rappelle dans les années 80 d'avoir visité plusieurs scieries dans les Pyrénées et acheté de l'aulne et du tilleul de montagne, ils étaient superbes mais on avait pu sortir que à peine quelques corps valides dans plusieurs plateaux...! Pas très rentable... Idem pour le noyer du Quercy, sublime mais ô combien difficile à gérer, et de plus en plus rare. L'érable peut être utilisé plus facilement mais il n'est, en aucun cas, comparable au véritable "Hard Rock Maple" canadien, dur, dense et très stable, que l'on utilise pour les manches. On peut trouver de beaux érables figurés, ou des sycomores, qui peuvent être très intéressants pour des petites séries, mais dès que l'on attaque une production suivie et conséquente, on doit avoir des approvisionnements stables et réguliers...
Autre chose, le tilleul, l'aulne et le frène Français n'ont pas tout à fait les mêmes caractéristiques mécaniques et sonores que leurs cousins américains ou canadiens, l'aulne américain est plus régulier, de croissance plus rapide et un peu plus léger, de même le frène, et surtout le tilleul, car le "Basswood" canadien est un bois vraiment à part, très différent du tilleul de "parc" français dont on fait de la bonne tisane pour bien dormir... ;)
Beaucoup de luthiers peuvent utiliser de jolis bois régionaux car leur production est souvent unitaire et ils n'ont pas le souci de "séries" même moyennes, ils peuvent donc se permettre d'utiliser des bois "spéciaux". D'ailleurs, dans mon stock de vieux bois, j'ai encore du sycomore ondé, du noyer du Quercy, du frène ondé, du tilleul français, de la loupe d'orme, du beau cyprès ou même du cerisier et du merisier qui pourront peut-être un jour finir en Custom Custom... :)
A suivre...
Michel Lâg
:cool:

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » jeu. 22 déc. 2011 08:46

micky a écrit :Michel,

J'ai une question concernant les bois utilisés pour les tables des guitares électriques.

Est ce que les érables pommelés, bouclés ou spalt (je sais pas comment ça se traduit en langue de molière...) ont un réel intérêt acoustique ou est ce purement esthétique?

Perso, j'ai une préférence pour les tables en érable "basique" (genre 2 morceau bien centrés sans défaut), la table sculpté et la finition faisant le reste de la mise en valeur.


Les tables massives (18 à 23mm d'épaisseur) que nous utilisons pour les CB50, Imperator ou Arkane, n'ont pas vraiment de différences acoustiques entre elles, disons entre le Flamed et le Quilt. Ce sont dans les 2 cas, comme je l'ai écrit dans l'article sur les Bois, du "SOFT" Maple, et leurs caractéristiques esthétiques ne changent pas grand chose au son par rapport à un érable "standard", à condition que le fil du bois (qui n'a rien à voir avec les motifs) soit bien droit et régulier. En ce qui concerne le Spalt Maple, certainement un peu plus, car sa structure est complètement modifiée par ce champignon magique et créatif qui en fait de véritables oeuvres d'art naturelles, et cette magnifique alternance de bois dur et de bois tendre, envahie des petits filaments noirs, a une tendance à "adoucir" légèrement le résultat global final, associé à de l'acajou.
La plupart des beaux (et bons) instruments du quatuor (violon, alto, violoncelle etc...) sont fait avec de beaux érables ondés, pour des raisons esthétiques uniquement et leurs formes galbées sont également là pour le son et la mise en valeur des fibres.
Après, chacun ses gouts, mais il y a suffisament de nuances dans notre belle nature pour trouver son bonheur, n'est ce pas...?
Dans tous les cas, un grand respect aux arbres, sans lesquels nous ne serions pas grand chose...
Michel Lâg
:cool:

Avatar de l’utilisateur
Michel Lâg
Messages : 401
Enregistré le : mer. 13 juil. 2011 09:42

Messagepar Michel Lâg » jeu. 22 déc. 2011 09:16

SandyMoonlight a écrit :Justement, parlons-en :p (désolé, je déterre, ça date de quelques jours).

Est-ce que le manche traversant apporte réellement quelque chose ? (un meilleur sustain?). Ou est-ce que cela tient plus de la légende urbaine qu'autre chose ?

Il me semble que vous ne l'avez utilisé que pour la Force ? Et encore, j'ai vu ce qui semble être des prototypes, avec un manche vissé mais s'insérant profondément dans le corps... Ca a un avantage par rapport à un manche vissé standard ?


Oui, un manche traversant apporte toujours quelque chose bien sûr, comme chaque élément "séparé puis associé" d'un bon et vrai instrument de musique... :) Le principal avantage, au delà de la beauté et de la noblesse du travail réalisé, est "physique", c'est à dire que la propagation du son du sillet -ou de la frette- jusqu'au chevalet se fait d'un trait dans la longueur, sans l'interruption d'un élément vissé ou collé. Dans ce cas, le corps, composé de 2 "ailes" ne joue qu'un rôle plus "relatif" de coloration et de grain sonore, et d'amplificateur naturel ; mais tout compte bien sur...! L'autre avantage réside dans la liberté de sculpture du talon et donc de l'ergonomie de l'accès aux notes aigues, vu qu'il n'y a pas de contrainte de pièce rapportée, ou de joint, ou de faiblesse, dans la longueur. Je ne saurais trop dire pourquoi, très honnêtement, mais je préfère les manches traversants pour les basses... Et c'est ce que nous avons fait pour les basses LÂG Force, donc Jacky Grandjean nous a fait une magistrale démonstration au Festival d'Issoudun avec Serge Lopez Trio... Le sustain est l'élément primordial, cette tenue de note immédiate, physique, presque sensuelle, que l'on ressent dès les premières secondes, et non pas au bout d'une minute car on s'en fout, le sustain n'est pas un concours de durée mais une sensation de confort dans les premiers instants de vie d'une note... :) ensuite il y a la dynamique et le "projeté" de la note, supérieure à un manche vissé ou même collé, et enfin la définition des accords, un peu, et c'est étrange, comme avec une touche érable....
Mais ce n'est pas simple à fabriquer, la véritable contrainte réside dans la longueur des matériaux à utiliser, puisque le -ou les- morceau(x) de bois vont d'un bout à l'autre de l'instrument... et alors se posent des questions de stabilité, de droiture, de résistance etc... et ce n'est pas simple. C'est pour cela que la plupart des manches traversants sont "lamellés" en plusieurs parties, érable + palissandre, ou noyer ou wenge ou autres bois, afin d'assurer une stabilité optimum. C'est aussi très contraignant en fabrication au niveau du mode opératoire et de la manipulation globale pendant tout le process.
Dans tous les cas, LÂG va certainement (oops je l'ai dit) se remettre aux basses en 2012...!!! Yep....!!! :D Alors on va en reparler très bientôt...!!!!
A suivre...!!!
Michel Lâg
:cool:

Avatar de l’utilisateur
F90
Modérateur
Modérateur
Messages : 4566
Enregistré le : lun. 10 déc. 2007 15:37
Localisation : Dans le Layon

Messagepar F90 » jeu. 22 déc. 2011 09:35

Good news :D je pense que ça va en attirer plus d'un, ce retour des basses Lag ;) Et le souvenir de cette soirée issoldunoise... Ah, que d'émotions :)
ESTIVIA 200 DCE
THE BEAST Custom 1997
ROXANNE Vintage 2000
SPITFIRE CL1
THE BEAST Thinline 1997

Avatar de l’utilisateur
SandyMoonlight
Messages : 90
Enregistré le : mar. 5 janv. 2010 16:38
Localisation : Région parisienne

Messagepar SandyMoonlight » jeu. 22 déc. 2011 10:48

Michel Lâg a écrit :Dans tous les cas, LÂG va certainement (oops je l'ai dit) se remettre aux basses en 2012...!!! Yep....!!! :D Alors on va en reparler très bientôt...!!!!!

ROCK ON !!!! :eek:

Merci pour l'info Michel, et merci pour toutes ces explications - vous êtes réellement passionnant, et clairement passionné... ;)
Présence standard
Force 5
L69000ROSS
Roxanne vintage

Avatar de l’utilisateur
SandyMoonlight
Messages : 90
Enregistré le : mar. 5 janv. 2010 16:38
Localisation : Région parisienne

Messagepar SandyMoonlight » jeu. 22 déc. 2011 11:03

Michel Lâg a écrit :[...] et alors se posent des questions de stabilité, de droiture, de résistance etc... et ce n'est pas simple. C'est pour cela que la plupart des manches traversants sont "lamellés" en plusieurs parties, érable + palissandre, ou noyer ou wenge ou autres bois, afin d'assurer une stabilité optimum.

Désolé Michel, une dernière question... Vous avez déjà dit que vous n'êtes pas un fan des lamelles longitudinales. Quelle est votre opinion sur les autres solutions utilisées pour assurer la stabilité du manche, du type manche en fibre de carbone, ou renfort carbone ? (attention, je ne veux pas vous fâcher avec la concurrence ;)). Est-ce que les barres en titanium peuvent jouer ce rôle ? (je crois me souvenir que vous aviez dit que c'était surtout pour assurer la stabilité de l'accord avec les vibratos floyd rose sur les guitares). Ou est-ce que le mieux est de garder cela le plus simple et naturel possible avec juste un truss-road, et de faire régler le manche par un luthier aussi souvent que nécessaire ?
Présence standard
Force 5
L69000ROSS
Roxanne vintage

s9rStef
Messages : 584
Enregistré le : mar. 24 mars 2009 01:07

Messagepar s9rStef » jeu. 22 déc. 2011 12:42

Merci Michel pour toutes ces précisions, c'est captivant et je pense que c'est en plus unique au Monde.
Roxanne Classic 2001

Roxanne Vintage 2000

Roxane Prestige RP2000 2005

http://www.youtube.com/user/MultiFets


Retourner vers « Les sujets incontournables »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités